Descendants directes des Illryens de l’antiquité et des migrations libyennes (berbères) du mésolithique qui ont peuplé la région, les peuples des Balkans ont une histoire riche est une identité propre, pourtant la fausse Europe des Barbares anglosaxons veut les exclure car ils ne seraient pas de race européenne. Pourtant il faut bien comprendre une chose, si l’Europe existe c’est bien grâce à l’arrivée des premiers hommes, nos ancêtres libyco-berbère du groupe génétique E1B1B1 qui vont rayonner en Europe de l’Est et nos ancêtres Ibéromaurusiens qui vont rayonner en Ibérie (Europe Occidental). On parle du mésolithique, donc de la protohistoire, entre – 25 000 et – 15 000, bien avant l’arrivée des Indo-aryens faussement qualifié de “Indo-européens” pour faire croire à leur légitimité en Europe. D’ailleurs ce n’est pas pour rien si on parle de pré-indo-européens, c’est que l’Europe a connu bien des peuples autochtones avant l’arrivée des Barbares qui la peuple actuellement après avoir exterminé sa population d’origine qui est surtout du groupe génétique (haplogroupe) E1B. Faut-il aussi rappelé que le terme Europe est tiré du nom d’une princesse phénicienne d’origine libyenne (nord-africaine). En vérité l’Europe est un concept méditerranéen de race libyenne, donc rien d’étonnant à voir des Libyens peupler l’Europe ou les Balkans, ils sont la vrai souche européenne. Bien sur viendront ensuite de nouvelles races d’Asie et probablement de l’actuel Russie, pourtant ces invasions viendront très tardivement.

 

 

La dernière ère glacière date de d’il y a 25 000 ans, la même période où à rayonné la civilisation ibéromaurusienne que l’on identifie à l’Atlantide, on retrouve des traces d’un peuple commun vivant entre l’Hespérie (Atlantide aujourd’hui dit “Maghreb”) et l’Ibérie (Espagne) qui était collé et non séparé par la Méditerranée à cette époque. Il est donc logique que ces peuples libyens (nord-africains) soient les européens de souche, car il n’existait pas encore de R1B (race aryenne), peut être même pas de groupe I1 car une grande partie de l’Europe était sous les glaces, le peuplement et la civilisation arrive du Sud, de la Libye et la Méditerranée devient le premier centre civilisé du monde, on retrouve une industrie forte développée et bien sur ce qui caractérise nos civilisations, l’agriculture.

Centres_of_origin_and_spread_of_agriculture_v2.svg

L’arrivée de l’agriculture en Europe coïncide avec la naissance des premières grandes civilisations, c’est justement due à l’arrivée des Libyens, la science moderne actuelle se contente de parler du croissant fertile, mais en réalité bien que les invasions arabes hilaliennes ont  brûlé à jamais les anciens vergers de la Cyrénie (Cyrénaïque), il y avait là-bas un immense foyer d’agriculture aujourd’hui invérifiable après les incendies arabes et l’avancée du désert. L’élevage semble aussi avoir été apporté par nos ancêtres qui ont popularisé le cheval qui était jusque là un animal sauvage non-domestiqué.

peintures-chevaux-grotte-chauvet-caverne-pont-arc-ardeche

La grotte chauvet en Ardèche (France) est un parfait exemple, on y voit un faune libyenne (nord-africaine), car il y a 35 000 ans où ces gravures rupestres ont été dessiné, l’Europe n’était pas séparé de la Libye (Afrique du Nord), bien au contraire il y avait des connexions, d’où la présence de rhinocéros dans le Sud de la France, ainsi si la faune est libyenne, rien d’étonnant à ce que les autochtones le soient aussi.

 

 

Alors si aujourd’hui l’identité européenne a évolué au point de faire d’un asiatique de Russie ou d’un aryen du Nord de l’Inde des autochtones, il ne faut jamais oublié qu’ils sont des arrivants tardifs et que l’européen de souche est bien un méditerranéen de race libyenne, de peau mate, de type atlanthrope à l’image de ibéromaurusiens et des Berbères venu depuis la Corne de la Libye (Afrique du nord). D’ailleurs quand les scientifiques nous parlent d’Européens, il faut noter que le terme “caucasiens” revient souvent et que le Caucase est en Asie, pas en Europe, en réalité l’Europe actuel est un continent envahit par des Asiatiques qualifié de façon erroné de “eurasiens” ou “indo-européens”. Il est assez étonnant de constater que des Indiens et des Asiatiques soient aujourd’hui considéré comme Européens et se mettent à faire des génocides comme au Kosovo pour éliminer la vrai souche européenne ancestrale. Nous devons donc repenser l’Europe, repenser ce qui fait son identité profonde au-delà des buildings et de la modernité trompeuse. Les peuples des Balkans sont les vrais Européens de souche, les Illyriens et les Hellènes sont à l’origine de ce qui fait l’Europe, en matière de pensé et de vivre, malgré toutes les propagandes barbares des Indo-aryens, cette vérité est immuable et l’Empire Romain lui aussi de race méditerranéenne a très largement contribué à cette résistance civilisationnelle aux invasions asiatiques. Ce n’est ni l’Angleterre, ni l’Allemagne barbarisé, ni la Suède qui a sauvé l’Europe du péril indo-aryen, mais bien les Romains et les Hellènes qui ont lutté farouchement pour sauvegarder notre culture méditerranéenne, il est donc logique que le Sud de l’Europe soit le berceau, l’exemple à suivre. Malheureusement l’échec en Espagne des Maures a été préjudiciable à l’Europe qui c’est fourvoyé, car ils étaient les ultimes héritiers d’une identité hellénoromaine en perdition, brisant les Barbares wisigothes et autre colons asiatiques en tout genres, mais leur défaite final aura été l’erreur du Pape qui a trop donné de soutien aux Barbares de France et d’Ibérie. Pourtant malgré toutes ces invasions barbares, l’Européen de souche existe encore, les Balkans sont un exemple édifiant, ils sont nos frères méditerranéens authentiques.

Alani-map

Conclusion l’européen de souche vivait à une époque où l’Europe était sous la glace sauf les régions comme l’Ibérie et les Balkans peuplés par nos ancêtres Libyens de race méditerranéenne. Les autres groupes raciaux comme I1 et R1B ne viendront que bien plus tard après la dernière ère glacière, ce qui rend impossible leur présence à cette époque, car non seulement leur peuplement d’origine se trouverait sous les glaces, mais en plus de cela la génétique les fait clairement venir du Caucase très tardivement. De plus les Serbes qui se considère comme supérieur aux Albanais et comme de vrai européen de souche, ne sont venu en Europe qu’en -50 et dans les Balkans en l’an 500 qui coïncide d’ailleurs avec les grandes invasions barbares de l’Empire Romain. 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.