«

»

Avr 14 2017

Photo du profil de Ayour Atlas

Imprimer ce Article

Le système éducatif marocain est un fiasco

 

Le système éducatif marocain est un fiasco.

Bien sur certains vont se réjouir que le Maroc est des résultats supérieurs à l’Algérie, la Tunisie ou le Burkina Faso à l’échelle mondial, mais tout ceci est pitoyable, nous devons affronter la réalité les yeux bien ouvert, car au pays des mathématiques, on est avant dernier dans les statistiques des pays les plus versés dans les matières scientifiques. Bien sur les résultats date de 2015, néanmoins il est peu probable qu’en seulement 2 ans un éclaire de génie est bouleversé le paysage scolaire marocain.
Après ce constat froid, nous devons décrire les réalités du terrain, des classes bondés, des abandons scolaires, un mépris de la philosophie, des professeurs de philo menacé par des enseignants de théologie islamique, des professeurs d’arabes trop zélé qui refuse l’épanouissement de la culture autochtone, des professeurs qui enseignent les sciences occultes en cours d’arabe littéraire, des professeurs corrompue, une jeunesse qui a comprit que les diplômes ça s’achète en corrompant les enseignants voir les directeurs. Bref il y a de quoi faire un roman, le système scolaire marocain est un Fiasco avec un « f » majuscule, au point que tout le monde se tourne désormais vers les écoles étrangères (françaises, américaines) et surtout vers des écoles privés. Ce qui est évident en observant les rues c’est que nous avons des mosquées-cathédrales à chaque coin de rue, des librairies islamiques à profusion, des chaînes télé qui enseigne le coran et la sunnah (traditions islamiques), des hijabes (voiles chrétiens islamisés), mais ZERO bibliothèque à l’horizon ou une seul misérable salle de lecture pour tout une région, sans oublié une jeunesse qui passe sa vie sur youtube et ne lit jamais de livre. Voila le constat que nous pouvons faire et je vous assure qu’il n’est pas exagéré, il ne suffit que de quelque discussion avec les étudiants pour être frappé d’un sentiment partagé entre colère et tristesse. C’est cette réalité que cache nos médias, dont ne parle presque plus la jeunesse de notre pays tellement elle est désespéré par un système et un Etat (Makhzen) corrompue et fantoche, ceux qui sont analphabètes parlent même d’un rejet des sciences car en définitif ce qui compte « c’est l’au-delà » selon leur dire et c’est là qu’on mesure l’ampleur de la catastrophe causé par la peste moderne et le choléra islamique, les gens sont zombifiés, matérialistes et superficiels, voilà le résultat de l’éducation des grandes villes marocaines. Bien sur ces résultats scolaires sont surtout ceux du Maroc arabe car les Atlantes (Chleuhs) sont encore en grande partie coupé du système scolaire national.

Néanmoins sommes nous condamné?

En vérité il faut resituer les choses, nous sommes le peuple inventeur des mathématiques, de l’astrologie, de grands inventeurs en chimie et en aéronautique (Ibn Firnas un berbère l’a inventé), même si notre déchéance depuis la perte de l’Andalousie (Vandalus) nous a plongé dans les ténèbres du mysticisme islamique, nous sommes resté les mêmes, ces bons vieux Maures mathématiciens, on le constate rien que dans l’artisanat des tapis atlantes (voir notre article sur le sujet : http://marocatlantis.org/tazrbeyt-traditionnel-tapis-atlante/ ) les femmes doivent faire preuve d’une grande adresse mais surtout de compétence de calcule mentale élevé, sans quoi le tapis sera raté, elles y arrivent alors qu’elles n’ont pourtant reçu aucune formation, ni été à l’école. Nos capacités dans les matières scientifiques sont bien plus élevé que les pays d’Europe, dont par exemple la France, seul problème nous n’avons pas un système scolaire capable d’exploiter le génie atlante qui est bien supérieur au logos arabe, pourtant les premiers scolarisés au Maroc sont les arabes et en tout dernier les Atlantes, on est encore dans une situation d’analphabétisme élevé, beaucoup quitte l’école faute de perspective d’avenir dans des écoles arabes qui ne respecte pas les populations autochtones et ne leur offre presque aucune débouché, d’autant plus que l’accès à l’emploie est en réalité miné par des mafias gouvernementales qui se partage les bons postes entre gens de même famille (très souvent arabe). Si nous avions un système scolaire digne de ce nom, un Etat (Makhzen) dévoué au développement des populations et non à leur abandon et à leur aliénation via le football et l’islamisme, nous serions en pleine mesure de réitéré l’expérience andalouse et de rayonner dans le monde. Nous avons les capacités de rivaliser avec les nations asiatiques, mais cela prendra du temps, car tant que les Arabes parasiterons nos pays, que l’islam fera la guerre à la logique (matières scientifiques), que nous n’avons pas d’école libyque (berbère) et un Etat dévoué aux intérêts des Atlantes, nous resterons coupé du monde et cantonné au carcan de l’ignorance.

Vivement le retour de notre nation sur l’échiquier mondial, nous ferons briller le Maroc dans le monde entier, ferons honneur à l’Atlantide et à l’Andalousie mauresque.

Amenokan

Lien Permanent pour cet article : http://marocatlantis.org/systeme-educatif-marocain-fiasco/

%d blogueurs aiment cette page :