Les Pins maritimes

 

On pourrait qualifier ces Pins maritimes de Pins atlantes ou Pins ibéromaurusiens, car ils concernent surtout l’Hespérie (Maghreb) et l’Ibérie (Espagne).

Il existe trois sortes de pins maritimes, d’après la classification de H. del Villar, (1947) :

 

  • Pinus pinaster sous-espèce Hamiltonii avec deux variétés :

    Var. magrebiana H. del Villar = pin maritime du Maroc.

    Var. iberica H. del Villar = pin maritime d’Espagne.

  • Pinus pinaster sous-espèce Renoui H. del Villar

    C’est le pin maritime d’Agérie-Tunisie.

  • Pinus pinaster sous-espèce atlantica var. maritima H. del Villar.

    C’est le pin maritime atlantique qui a été introduit au Maroc depuis 1917.

Ces pins ont des aires assez étendues dans la Méditerranée occidentale :

Le pin maritime atlantique s’étend dans le sud-ouest de l’Europe, en France, en Espagne et au nord du Portugal.

Le pin maritime d’Espagne a une aire très étendue en Espagne (Sierra Nevada et Sierra Cazorla), mais il occupe aussi quelques stations dans le Rif au Maroc.

Le pin maritime d’Algérie-Tunisie forme des massifs isolés le long du littoral dans les régions de Bejaïa, Annaba, Djidjelli et Colo en Algérie et à Tabarka en Tunisie.

Au Maroc, le pin maritime du Maroc constitue des peuplements de montagne dans le Moyen Atlas dans les régions de Taza, de Sefrou et d’Ifrane. On le rencontre aussi dans le Haut Atlas, dans les hautes vallées de l’Ansgmir et dans le bassin de la Tessaout.

Le Pin maritime du Maroc.
Pinus pinaster ssp. Hamiltonii var moghrebiana H. del Villar.
Noms vernaculaires : Snober, Tarda.

Ce pin endémique du Maroc habite les montagnes moyennement humides et humides à des altitudes variant entre 1.500-1.600 m à 2.200 m. Il se situe dans les étages bioclimatiques méditerranéens subhumide et humide froids (800 à 1.000 mm de pluie par an). Il supporte la neige et les basses températures (-15 °C). Il n’est pas aussi calcifuge que le pin maritime atlantique, il pousse dans des sols contenant une certaine proportion de calcaire.

Les espèces accompagnatrices sont : le Cèdre, le Pin d’Alep, le Chêne vert, le Chêne-liège, le Genêt à quatre fleurs, le Romarin, le Ciste à feuilles de sauge, etc.

Son bois est de bonne qualité, c’est un bois d’œuvre très convenable en menuiserie, charpente, caisserie. La rectitude de son fût permet d’en tirer des poteaux téléphoniques et du bois de mine.

Ses ennemis sont également ceux du pin d’Alep.

Le Pin maritime d‘Espagne.
Pinus pinaster ssp. Hamiltonii var. iberica H. del Villar.
Noms vernaculaires : identiques aux précédents.

Cette variété de pin est surtout répandue en Espagne, mais il occupe quelques stations dans le Rif en particulier en mélange avec le Sapin du Maroc, le Cèdre, le Chêne vert et le Chêne-liège. On le connaît dans les montagnes de Chefchaouène, des Kétama, des Béni Derkoul etc.

Ayour Atlas
Author: Ayour Atlas

0 0 votes
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires