Les Marocains utilisés comme de la chaire à canon par les Arabes

15c6c1961339afa4999083dff1d68345

 

Disons non à l’islamisme et préservons notre jeunesse du fléau noire.

 

Un Marocain qui combattait en Syrie pour le compte de l’Etat islamique raconte, dans un entretien au journal Akhbar Al Yaoum, quelques vérités méconnues de cette organisation terroriste.
Originaire de la ville de Tétouan, dans le nord du pays, l’homme assure que contrairement à ce que disent beaucoup de journaux et de reportages, l’organisation EI est principalement dirigée par des combattants syriens et irakiens, les autres nationalités ne détiennent qu’un rôle subalterne.
Actuellement sur la route du retour au Maroc, l’homme garde un souvenir amer de ses combats, car, estime-t-il, les Marocains sont « utilisés comme des pions » dans les attaques et ne jouissent pas des mêmes « privilèges de sécurité » que les Syriens et Irakiens. Durant son séjour au sein de l’EI, le Marocain raconte qu’il vivait perpétuellement dans la peur. D’abord du danger auquel ils étaient exposés tous les jours puis de la présence d’espions à l’intérieur de leur mouvement qui surveillaient le comportement des djihadistes étrangers.
C’est justement cette peur et cette méfiance qui auraient poussé le combattant à fuir l’organisation et à se réfugier dans un camp de Syriens établi près de la frontière turque. L’homme exprime son désir de revenir au Maroc et explique que, contrairement à ce qu’affirment les médias, l’organisation terroriste n’oblige pas les combattants à se séparer de leur passeports même si la majorité d’entre eux, le déchirent pour montrer leur loyauté aux autres djihadistes.
En plus des Syriens et des Irakiens, les Saoudiens se trouvent également en haut de la hiérarchie, affirme le journal, alors que les Marocains, les Tunisiens et les Tchétchènes sont utilisés comme « de la chair à canon ».

 

Disons non à l’islamisme et protégeons notre jeunesse d’un telle sort, à chacun d’entre vous la responsabilité de transmettre ce message.

Ayour Atlas
Author: Ayour Atlas

0 0 votes
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires