Le Genévrier Oxycèdre

 

Juniperus Oxycedrus L.
Noms libyques : Arar, Taqqa,

C’est un petit arbre ou arbuste à tempérament très robuste, il est disséminé et subordonné aux essences principales et très répandu en Afrique du Nord surtout en montagnes. Il ne forme pas de peuplements purs et se trouve en mélange avec d’autres essences.

Il est nettement circum-méditerranéen, on le trouve depuis Madère jusqu’en Iran, et joue un rôle utile de remplissage dans les forêts pauvres au Maroc, en Algérie et en Tunisie.

Au Maroc, on le trouve dans l’Oriental, le Moyen Atlas et le Haut Atlas. Rare en plaines, il se rencontre dans presque toutes les montagnes où il atteint la limite de la végétation forestière. Résistant au froid et à la sécheresse, il relève de l’étage méditerranéen semi-aride mais il s’adapte très bien à l’étage subhumide du Moyen Atlas. Il est indifférent à la nature du sol.

Son bois peut servir pour la confection de perches très résistantes à la rupture, et de poteaux de mine. On en extrait un goudron végétal, l’huile de cade, qui est un produit médicinal. On le fabrique par distillation de vieux Oxycèdres.

Lien Permanent pour cet article : https://marocatlantis.org/le-genevrier-oxycedre/

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WhatsApp chat
%d blogueurs aiment cette page :