Jan 19 2017

L’If l’arbre de la mort

 

Taxus baccata 
Nom libyque : Dakhs.

L’aire de l’If est étendue, on le trouve dans les forêts de l’Europe tempérée, aux Açores et dans toute la région méditerranéenne. En Afrique du Nord, on le trouve en Algérie et au Maroc à l’état disséminé dans les montagnes les plus arrosées.

Au Maroc, cet arbre habite les stations les plus humides où les sols sont ombragés, frais et profonds. On le rencontre dans les Cédraies du Moyen Atlas central et du Rif central et occidental où il peut atteindre 2.000 mètres d’altitude.

L’arbre est à croissance très lente, il est très longévif et peut devenir millénaire et atteindre l’âge de 1.500 ans. Son bois est sans résine, rouge imputrescible et élastique, il était jadis très recherché par les ébénistes qui l’utilisent pour la fabrication des arcs.

Il supporte bien la taille grâce aux bourgeons dormants qui existent sur son tronc et qui se développent suite aux mutilations. Cette faculté fait de lui un arbre ornemental. Mais il à l’inconvénient d’avoir les feuilles et le bois contenant une essence et un alcaloïde (la taxine) toxiques pour l’homme et les animaux. L’enveloppe charnue de la graine ne contient pas ces substances dangereuses, et la graine elle-même est moins toxique que les autres organes végétatifs. Ainsi la dissémination des graines par les animaux qui les avalent et en particulier par les oiseaux (ornithochorie), n’est pas entravée.

C’est un exemple parmi tant d’autres armes chimiques et stratagèmes que les végétaux utilisent, soit pour lutter contre leurs ennemis prédateurs, soit pour assurer leur fécondation, leur reproduction et leur dissémination afin de pouvoir coloniser des espaces très éloignés.

 

Lien Permanent pour cet article : https://marocatlantis.org/lif-larbre-de-mort/

%d blogueurs aiment cette page :