Les Libyens oubliés de l’Histoire

Assemblé de Rois libyens, nubien et égyptien.
 
La Libye antique était une région située à l’ouest de l’Égypte antique, et correspondant à l’Afrique du Nord actuelle. Les habitants de la Libye antique parlaient une langue apparentée au berbère actuel.
Durant l’ère hellénique, les Berbères étaient appelés « Libyens » et leur terre « Libye » qui s’étendaient du Maroc actuel aux frontières ouest de l’Égypte antique (l’Égypte moderne inclut l’oasis de Siwa, qui historiquement fait partie de la Libye ancienne. On parle toujours berbère à Siwa). Autrement dit le mot “Libye” remplaçait ce qu’on appel aujourd’hui “Afrique du Nord”.
 
Avant d’être désigné par le nom de « Berbères » ou de « Imazighen », ce peuple était connu sous différents noms durant différentes époques.
 
Les Libyens ont été associés aux Peuples de la mer, une menace constante pour l’Égypte pharaonique depuis une haute époque. Sous le nom de « Libou », ils participent à l’attaque du Delta en 1229 avant notre ère. Des peintures égyptiennes les représentent avec la peau blanche, tatoué sur le corps et avec des plumes d’autruches sur la tête.
 
Rois Libyens dessinés par les Egyptiens.
Ce qui est impératif pour pouvoir comprendre les origines libyennes de nos jours, c’est d’assimiler une réalité scientifique que nous étions loin de ce climat sec actuel, la faune et la flore n’était pas aussi aride, on était loin de l’invasion phénicienne (fondation de Carthage), de l’arabisation et de l’islamisation. C’est pour cela qu’il est si important d’avoir une vue panoramique de l’époque et non une transposition de notre présent sur le passé. Notons par exemple la présence de girafe, d’autruche, d’éléphant, ceci annule totalement les thèses fantaisistes des orientalistes qui veulent par exemple que Hanibale et ses célèbres éléphants de guerre serai d’origine moyenne oriental voir perse. Détrompez vous l’Afrique dur nord à cette époque était verte très proche d’un climat de savane riche en variété d’animal sauvage et domestique aujourd’hui disparu avec la désertification.
 
Cette Afrique du Nord berbère et préhistorique a vu naître de nombreuse civilisations, pour les Grecques de l’antiquité elle fut à l’origine de leur civilisation et les Romains parlent d’origine commune. Quand on prend conscience que les Libyens sont des peuples préhistorique, on comprend alors qu’ils étaient probablement différents d’un point de vu racial et civilisationnel à ce qu’on peut observer aujourd’hui. Cela dit il ne faut pas tomber dans la propagande qui cherche soit à faire de nos ancêtres des Nègres ou des Scandinave, nous sommes bien les descendants de nos ancêtres avec évidement pas la même religion et une culture largement pervertie. N’oublions pas que parmi les Libyens qui ont échappé à la conquête arabe il y eu les Guanches, habitant autochtone des Canaries avant le génocide espagnole, qui découvrit de grands hommes blanc de deux mètres.
 
Statuts Guanches
 
Les Espagnols qui y vinrent ensuite, furent surpris de voir des indigènes, notamment dans la vallée d’Oratava, qui étaient plus blancs que le plus pur des Castillans. Ils ont tous été massacrés par les européens et il ne reste que très peu de descendants de cette race de géant dont la moyenne de taille, à l’île de Fuerteventura, était de plus de deux mètres. Certain soutienne que ce serai des libyens qui aurai peuplé l’archipel, mais il semble que l’ancienneté de ces Libyens de l’Ouest soit encore difficile à déterminé malgré les recherches scientifiques effectué. Sans allé trop loin dans notre théorie ethnique du protoberbère on peut admettre qu’il y est existé une civilisation ibéromauricienne. Notre image actuel du berbère typé éthiopien saharien arabisé n’est que le fruit d’une alchimie culturelle récente, il faut préciser que les Libyens existait bien avant la romanisation de l’Afrique du Nord et de la présence grecque, puisque des traces d’une civilisation il y a 50 000 ans ont été découvert à l’actuel Maroc.
Statut d’Atlante.
 
Les Libyens de la préhistoire étaient probablement Ibéromaurusien si on prend en considération la thèse d’une existence civilisationnelle entre le Maroc et l’Espagne, les découvertes cité plus haut, de ce faite le libyen de l’antiquité qui hérite d’une longue culture préhistorique se trouve non pas influencé par la Civilisation Grécoromaine mais bien au contraire. Ce qu’aujourd’hui nous allons par erreur nommé hellénisme grecoromain est un raccourci historique, puisque on sait qu’Athéna est libyenne, que beaucoup d’autre culte libyen furent emprunté par les Grecques. 
 
Guerrier libyen envahissant l’Egypte armé de boomerang.

 

Il y a de forte chance que ce que nous nommons aujourd’hui l’hellénisme grecoromain soit en réalité une religion d’ensemble de croyances méditerranéennes tantôt grec, tantôt libyenne et autre, mais qu’au final tout ces croyances ne furent sauvegardé à travers le temps que par un seul peuple qui réussi à préserver plus ou moins ces croyances par écrit. Alors ceci soulève une question, “pourquoi les Libyens n’ont-ils pas réussie à préserver leurs croyances et histoires comme les grecs et les egyptiens?”.
 
Arabisation des Libyens réduit à l’esclavage.
 
A la différence des Egyptiens qui ont préservé les croyances de l’ancienne Egypte dans le secret des tombeaux et qui ont capitulé sans combattre face à l’islamisation des Arabomusulmans. Les Libyens et de l’Ouest ont préféré le combat et la lutte pour la sauvegarde de leur peuple. Cela il l’ont payé très cher, leur langues et leur civilisation furent en parti détruite par des envahisseurs Arabes bien déterminé à effacer toute trace hellénique et polythéiste de l’Afrique du Nord, aidé grandement par leurs coreligionnaires Libyens fraîchement islamisés. On parle souvent de la romanisation et de la christianisation comme d’un fléau pour les peuples berbères, mais en réalité l’arabisation et l’islamisation furent bien plus dévastateurs.
 
Grotte d’Hercule à Tanger.
On sait très bien le lien fort entre les Maures et Héraclès (Hercule), n’oublions pas que Juba II le plus savant des rois disait que les Rois Maures descendaient d’Hercule. On parle alors ici des Ibéromauriciens, car justement  si la légende dit que Héraclès aurait séparé l’Espagne du Maroc actuels, ce qui signifie que de son temps ces terres était uni et formait une seul entité civilisationnelle.

Le libyen antique lui héritera de cette civilisation libyenne préhistorique mais sera romanisé et vassale très souvent de Rome et peinera à se libérer de cette emprise, puis devient vassale des Barbares Vandales qui imposeront leur culture du pillage et de la barbarie scandinave. L’islamisation qui viendra ensuite effacera ce qui restai d’héritage. Aujourd’hui il est légalement admis que le libyen est amazigh (sémite et arabe), ce qui bien sur est un mensonge visant à dénaturer nos origines raciales.

Lien Permanent pour cet article : https://marocatlantis.org/libyens-oublies-de-lhistoire/

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :