«

»

Août 03 2017

Photo du profil de Ayour Atlas

Imprimer ce Article

Le mouvement néopunique amazigh est franc-maçon

 

Le mouvement néopunique « amazigh » est humaniste (maçonnique) et ses plus grands militants des franc-maçons.

 
Voilà une vérité sur l’histoire caché de notre résistance culturelle, l’histoire retiendra tout ceux qui auront soutenu ce mouvement comme étant des traîtres vendu à la religion française d’Etat, l’humanisme. Pourtant beaucoup qui ont soutenu naïvement le mouvement berberiste puis aujourd’hui l’amazighisme l’ont fait en tout bien tout honneur pour défendre leur identité, pourtant ils ont été manipulé depuis le début, la vérité c’est que nous n’avons pas défendu l’identité libyque ancestrale, ni n’avons protéger et restaurer notre histoire, nous avons juste défendu l’idéologie humaniste (maçonnique) dans le cadre de notre culture, une sorte d’aliénation qui nous a fais courir après des chimères. La vérité c’est que ni la France, ni l’ONU, ni aucune institution humaniste (maçonnique) ne nous aidera à faire valoir notre identité et notre histoire, sans faire de nous leur vassaux, puis finalement leurs esclaves et même arrivé à tout les sacrifices, il n’y aura jamais d’Etat, ni d’entité libyenne, le colonisateur a déjà décidé de notre arabisation, l’amazighisation n’est qu’un leurre, une arabisation déguisé, car pendant que nous agitons le drapeau tricolore amazigh (perversion de nos vrais étendards) nous oublions le vrai combat, celui de rétablir notre civilisation, car trop occupé à quémander de la reconnaissance.
 
Aytma (mes frères), la vrai lutte identitaire libyque se trouve dans le retour de notre civilisation, dans nos rituels, dans nos croyances, dans nos coutumes, dans notre race, dans notre économie, dans nos métiers, dans notre richesses et jamais dans la politique. Ce qu’il nous faut c’est restaurer notre civilisation, remettre ce qui a été déplacé à sa place, nous retrouver et vivre à notre façon et plus jamais à la manière de notre anciens maîtres humanistes colonisateurs, si chacun met en pratique la langue, les rituels et les coutumes de nos ancêtres, ni les Etats, ni les organisations ne pourront éteindre la renaissance libyque, car la décision final sur notre façon de vivre nous appartient, c’est notre choix.

 

Aujourd’hui nous mettons en place un mouvement capable de résister à tout l’aridité coloniale des instances humanistes (maçonniques), nous sommes capable de bâtir une organisation sur la base de pierre et de fondation libyque et avec un toit en leuh (bois atlante), sans utiliser les matériaux idéologiques néocoloniaux que sont les briques et le ciment de la maçonnerie stérile, nous préférons à ce mode de construction idéologique, un architecture vivante, constitué de matériaux nobles et une base sacrée. Ainsi est le mouvement libyque, une nouvelle organisation épuré de tout influence coloniale, nous bâtissons une idéologie inspiré des idées de nos illustres ancêtres libyens. Nous combattrons l’adage maçonnique, nous replacerons « la liberté » par « la loyauté », « l’égalité » par « la hiérarchie » et « la fraternité » par « le tribalisme ». Le retour aux valeurs de Massinissa, de Juba II et des Rois atlantes est la seul manière de retrouver notre indépendance, bien sur une indépendance totale, c’est à dire religieuse, économique et politique. Pour cela ils nous faut revenir à notre patrimoine royaliste qui met un terme aux influences humanistes (maçonniques) et cela peut se faire très facilement, il suffit de revenir à nos plus purs traditions.

Lien Permanent pour cet article : http://marocatlantis.org/mouvement-neopunique-amazigh-franc-macon/

%d blogueurs aiment cette page :