«

»

Août 07 2017

Photo du profil de Ayour Atlas

Imprimer ce Article

L’égalité est une chimère

 

L’égalité est une chimère que convoite les idéalistes depuis la nuit des temps, alors qu’il est bien sur impensable que de mettre au même niveau l’agriculteur et le consommateur, la vache nourricière et le rapace charognard, pourtant chacun a son rôle à tenir dans la société, mais vouloir à tout prix les faire tenir sur un même palier de valeur, c’est les priver tout les deux de donner le meilleur d’eux-même et le bon fonctionnement de la nation. Prenons l’exemple de l’égalitarisme, on nous présente sans arrêt la femme comme l’égale de l’homme et on nous répète un catéchisme humaniste (maçonnique) en disant qu’elle peut faire aussi bien qu’un homme et que in fine c’est belle et bien la même chose. Pourtant vous ne verrez jamais de match de football mixte ou de match de rugby mixte, toujours la femme sera écarté dans des compétitions exclusivement féminine tant la différence de force physique est énorme. Bien sur il existe des femmes extrêmement fortes et capable de vaincre bien des hommes dans plusieurs disciplines, mais elles ne sont que l’exception qui confirme la règle, l’égalitarisme c’est justement l’absurdité de l’horizontalité. Autrefois les hommes étaient galant, n’utilisaient pas leur poings pour frapper leur femmes, tant la proportion de force est injuste, mais aujourd’hui avec l’avènement de l’humanisme (religion maçonnique), l’égalité a rendu les individus tellement accro à la similarité que beaucoup d’hommes frappe la femme comme si il avait en face de lui un adversaire à sa taille, certaines y perdent même la vie, voilà le résulta de l’idéologie moderne. Et bien sur tout cela sous couvert d’égalitarisme bien pensant, mais en réalité la volonté de ne plus épargner la femme et de la réduire à l’état d’agent esclave du système, esclave tant économiquement, que physiquement, car au final elle travail et ne peut échapper aux jougs du salariat.

 

Ainsi si la révolution humaniste française avec l’ère barbare (moderne) a permit de réduire l’homme à l’esclavage, l’entrer dans l’ère contemporaine (actuelle) a permit d’en faire autant avec la femme qui ne peut plus être femme au foyer, ni même libre de s’habiller et de vivre sans subir la soumission à des codes sociaux toujours plus dégradants et avilissants.

 

Néanmoins pour en finir avec l’égalitarisme, il faut impérativement mettre un terme à la notion d’égalité et rétablir une société verticale, cela passe par un retour de la monarchie qui est garante d’un ordre millénaire qui a fait ses preuves et rappel combien l’ordre est gage de succès et richesse pour la nation. Il est bien entendu erroné que de dire que l’homme et la femme sont égaux, il ne saurait l’être et chacun est meilleurs à l’autre sexe dans ses domaines de prédilection, le rejet de la différence est un refus de la logique et de l’ordre naturel des choses. Ensuite dans la société nous avons des personnes supérieurs à d’autre, il serait insensé que de mettre sur le même palier, celui qui travail et celui qui mendie, de la même façon on ne peut mettre sur le même plan un sportif et un supportère. Ainsi dans le cadre d’un travail effectué, la personne ayant le plus de mérité et étant la plus importante étant celle qui a fournit le plus d’effort, on remarque ainsi que l’égalité dans une entreprise n’existe pas, elle est juste une forme de dénie et de politesse, car nous le savons, la personne qui sacrifie sa vie pour une cause, donnant de tout son temps et son argent, ne peut être considéré comme égale d’une autre personne membre de cette même cause mais n’ayant rien donné ou beaucoup moins.

 

L’égalité est donc une chimère, l’idéologie du dénie social, de ceux qui on peur d’admettre ce qu’ils sont et d’être rétrogradé au véritable rang qui est le sien, on peut également dire que cette idée émerge de l’orgueil populaire et que ceux qui l’ont institué au niveau politique sont des personnes populistes cherchant à flatter l’orgueil de tout les damnés, mais il n’en est rien. En réalité il suffit d’observer le monde d’aujourd’hui pour comprendre que l’humanisme et son égalitarisme est un échec, jamais l’écart n’a été aussi grand entre les riches et les pauvres de ce monde, égalité ou pas, nous sommes témoin de nation qui on accès au contrôle énergétique, à la liberté de fabrication d’arme et l’accès au droit les plus communs, alors que d’autre n’y ont pas accès, tout simplement parce qu’il y a des dominants et des dominés. Quelque soit les tentatives d’égaliser les individus et les nations, il y aura toujours un rapport de dominant à dominé, on est toujours le serviteur de quelqu’un et cela plus vite on le comprend, plus vite on arrive à vivre dans ce monde décidément vertical.

 

La verticalité n’est pas une fin en soit, l’idéal c’est l’équilibre, un système à la fois autoritaire (royaliste) et démocratique.

 

La peuple qui a accomplit le plus d’oeuvre de progrès et de victoire militaire mérite de devenir maître du monde, de la même façon que l’individu qui a le plus travaillé et oeuvrer en bien soit considéré comme supérieur à ses semblables et élevé au rang d’illustre personnage. Aujourd’hui nous voulons absolument mettre les individus sur un même pied d’estale, pourtant le bon sens veut que les gens ne coupe pas la parole à une illustre personne et se tienne de façon respectueuse face à elle. La supériorité d’un individus est une chose naturel dans un groupe qu’il soit animal, humain ou divin, mais ce qui est encore plus formidable c’est la vénération des petites gens envers celui-ci, la grandeur d’une nation se mesure à sa capacité à reconnaître ses grands hommes et leur témoigner un profond respect.

 

Cependant pour les anarchistes et autre nihiliste, l’ordre n’existe pas, ils s’y refusent et continuent de vivre dans un monde virtuel loin des réalités du terrain qui sont l’inégalité en terme de beauté, de talent, de patience, d’endurance, de force et bien d’autre domaine… Doit-on donner une médaille d’or à tout les participants d’une course? Doit-on se couper une jambe pour ne pas léser la gente féminine et rétablir l’égalité des chances dans un duel? Doit-on arrêter de prendre des douches pour ne pas offusquer les peuples vivants dans des pays arides? Nous ne pouvons pas nous aliéné, certains d’entre nous sommes supérieur à d’autre, certains peuples ont marqué l’histoire par leur supériorité, leur génie et leur supériorité n’est a faire, bien sur la supériorité n’est pas une chose intemporelle, si nous nous mettons à ne plus rien produire, nous deviendrions semblable à n’importe quelle peuple qui nous était inférieur il y a un siècle auparavant.

 

Conclusion chez Maroc Atlantis, nous considérons que l’égalité n’existe pas, que la hiérarchie sociale est une constituante naturelle d’un ordre sacré dont les millénaires ont prouvé l’efficacité, la monarchie. A cela nous ajouterons qu’à force de vouloir égaliser tout le monde, nous complexons les gens et créons toujours plus de frustration, il est donc impératif de rétablir une société d’équilibre où chacun sera heureux à sa place. 

Lien Permanent pour cet article : http://marocatlantis.org/legalite-est-une-chimere/

%d blogueurs aiment cette page :