Silhouette immortelle

10991362_961221293890554_1359290301798765562_n

 

Lorsque nous comptions pour franchir ensemble la ligne d’arrivée,
Nous ne savions encore rien du tout.
Lorsque nous franchissions la ligne que nous ne voyions plus en nous retournant,
Nous ne savions encore rien du tout.

Nous étouffons sous la chaleur écrasante
Et des gouttes de sueur brillantes coulent.

Il y a sûrement beaucoup de choses dont nous ne nous souvenons pas.
Tout le monde, même lui, n’est qu’une silhouette.
Nous avons fait semblant d’oublier les choses qui nous sont importantes
Pour pouvoir rire en disant que ce n’est rien.

En donnant le coup de départ, nous nous sommes souvenus de notre jeunesse,
Nous voulions obtenir tout et n’importe quoi.
Nous disions que nous avions compris, que nous nous étions rendus compte
Que l’aiguille de l’horloge et que les jours ne pouvaient s’arrêter.

Nous dérobions encore et encore.
Le flux du temps et nos souvenirs
S’éloignent de plus en plus.

Il y a sûrement beaucoup de choses dont nous ne nous souvenons pas.
Tout le monde, même lui, n’est qu’une silhouette.
Nous avons fait semblant d’oublier les choses que nous ne cessons de craindre
Pour pouvoir rire en disant que ce n’est rien.

Nous voudrions continuer de vivre sans inquiétude ni énervement,
Telles des feuilles d’arbre qui dansent d’un mouvement léger.

Il y a sûrement beaucoup de choses dont nous ne nous souvenons pas,
Mais il y a également des choses qui ne changeront sûrement jamais,
Et toi qui me l’as appris, tu es une silhouette qui ne disparaîtra jamais.
En gardant les choses qui nous sont précieuses, nous devenons des adultes,
Et nous continuerons toujours de les protéger sans jamais les abandonner.
Et ainsi, un jour,
Nous pourrons rire de tout.

Les feuilles d’arbre s’envolent
Et dansent d’un mouvement léger.

Ayour Atlas
Author: Ayour Atlas

0 0 votes
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires