LIBYA-1
 

Dans la mythologie, Libye, fille d’Épaphos et de Memphis, fut aimée par Poséidon, de qui elle eut Agénor (Roi de Phénicie), Bélos (Roi de Libye et d’Arabie) et Lélex (Roi de Grèce). Elle laissa son nom à la Libye (le terme désignait l’Afrique du Nord chez les Grecs anciens). Plus tard ses enfants se partageront le monde et dans certain cas finiront par s’affronter dans une rivalité impérial, par exemple le fameux mythe de Danaos et Aegyptos, ou plus tard avec la descendance d’Agénor qui mèneront à la naissance de Carthage.

Libye épouse de Anzar (Poséidon).

Peu d’information sur elle, pourtant elle fut épouse de Poséidon, voilà bien là le type de mystère auquel nous faisons face quand il s’agit d’étude des origines libyenne (berbère), un véritable mur de silence, des ténèbres d’ignorances. Un véritable contraste quand on compare celle-ci à Amphitrite qui était aussi une épouse de Poséidon mais dont les représentations sont très nombreuse contrairement à Libye. Bien qu’on sache l’histoire sur les Libou et l’antiquité libyenne, la mythologie parle peu de Libye, le flou que nous évoquons sur cette genèse fait qu’aujourd’hui on parle de tribus berbère sans évoquer d’origine primaire mais d’origine tribale.

Selon Isocrate, elle est la première entre toutes les femmes qui, ayant possédé un royaume, a donné son nom au territoire qu’elle gouvernait : la « Libye ». Bien qu’on parle souvent de Libye comme terme mythique désignant l’Afrique du Nord, elle est surtout un terme qui désigne le continent entier, cependant il faut revoir à l’origine la nature géographique où le Nil rejoins le fleuve le Draa au Maroc, ce qui pouvait en effet être une frontière naturelle dans un Sahara vert et profondément libyen face aux pays éthiopiens, bien que les textes ne précise aucune délimitation.

afrique

 

Pour ce qui concerne la religion, il est évident si on étudie la mythologie phénicienne, égyptienne, grecque et libyenne qu’il s’agit de même croyances à l’origine homogène, cependant l’impérialisme des différents descendants de Libye va mener chacun a suivre une Divinité différente en particulier, ainsi pour l’Egypte et la Grèce se fut Ammon (Zeus), alors que les Libyens (Berbères) restèrent attaché à la foi en Poséidon jusqu’à très tardivement avec l’influence civilisationnel phénicienne (Carthage). Dans l’esprit Grec la Libye était le pays des pluies, de l’eau et de la fertilité, la conquête grec de Cyrène est en effet du à la sécheresse en Grèce et il semble que le culte de Poséidon était bien plus ancien que celui de Ammon (Zeus) dans la Méditerranée. Ce qui est intéressant a remarquer c’est que chaque peuple porte le nom de celle qui les a enfanté, ainsi si on dit européen on parle de Europe l’une des descendances de Libye, quand on parle des gens d’Hespérie (Maghreb) c’est différent, on parle de Hespéros le frère d’Atlas ou de Héspérie qui enfante les Hespérides ou Atlantides (fille d’Atlas). Le terme peu être patriarcal ou matriarcal mais reste lié à l’un des deux parents pour désigner ensuite la nation qui en émerge.

 

c802f89f323a42bc676b02794ecb8d32

 

Aujourd’hui les Libyens se prénomme “berbères” ou “amazighs”, ils ont perdu l’origine de leur race, de leur culture et de leur religion, cependant ils sont toujours des Libyens, seul le terme change sauf dans certain cas comme en Numidie avec l’occupation phénicienne qui évidement a influencé les pays voisins. Il faut rappeler que le terme “berbère” vient du tamasheq langue des Touaregs, qui veut dire “entièrement recouvert” en effet c’est le cas des Libyens qui vivent dans le désert, ils sont entièrement recouvert, ce terme les concerne, probablement latinisé avec l’arrivé des Romains et de leur affrontement avec les Garamantes, il existe encore aujourd’hui des villages nommé “Tizi’n’berber” et les véritables linguistes savent que ce terme n’a aucun rapport avec le mot “barbare” souvent invoqué par les militants néopuniques. Le nom “amazigh” lui vient de la généalogie biblique, il renvoi au patriarche Mazigh descendant de Noé et Roi de Canaan (Palestine) selon la mythologie biblique, aujourd’hui ces légendes ont prit le pas sur les croyances des peuples du monde entier, voilà pourquoi il est important pour les religieux du Dieu EL de donner une origine biblique a tout les peuples du monde, nous affilier à leur généalogie mythique passe par nous changer de nom, ainsi il est arrivé très souvent que des penseurs juifs cherche à décrire les Libyens comme un peuple d’origine juive, l’idée de Mazigh comme patriarche cananéen de tout les Libyens vient du savant musulman Ibn Khaldoun, c’est lui qui nous donnera cette filiation avec la généalogie biblique et coranique, même bien avant lui des historiens arabes décrire déjà les Libyens comme un peuple créer par les Arabes eux-même en les faisant venir dans leur conquête après avoir trouvé l’Afrique tel un continent vide et avec le désir de le peupler, cette propagande idéologique islamique a l’époque était accepté pour des raisons religieuses, car “tout les peuples descendent de Noé” mais aujourd’hui nous avons la capacité de contredire cette version, pourtant il est évident qu’elle perdure et même qu’elle est encouragé par les Arabes qui soutiennent volontairement les mouvements néopuniques (amazighs). Donc si le terme “berbère” vient des Touaregs, le terme “amazigh” vient des cananéens ou plus précisément des phéniciens (surnommés cananéens occidentaux) qui avec leur conquête de la Libye vont établir Carthage et influencé la langue, la culture et la religion des Libyens, plus tard avec l’invasion arabe le terme va devenir indispensable pour donner une origine biblique aux Libyens, après viendra aussi le terme “barbare” ou “barbaresque” mais ce dernier n’est qu’un affabulation européenne de la renaissance pour désigner ces peuples passé maître dans la piraterie et le pillage jusqu’en atlantique, nous sommes donc là dans une volonté politique de diabolisation et non comme le disent certains d’un lien de fait entre le terme “berbère” et “barbare”. On peut citer l’exemple de la découverte de l’Amérique, celle-ci n’a aucun lien avec la généalogie biblique, elle fut un choque pour la pensé chrétienne et elle démontra qu’il existait d’autre peuple que ceux descendant de Noé, cependant comme à l’instar des Libyens, eux aussi reçurent un faux nom “indiens” ou “américain” tellement le choque fut grand et l’incompréhension terrible. Beaucoup d’encre a coulé et certains auteurs se sont même mit a chercher une origine juive à ses peuples, ce fut ridicule et ceci démontra les limites de la généalogie biblique. Chez nous en Libye la destruction de notre nom (Libyens) continue, beaucoup luttent pour encrer dans l’esprit des gens que nous sommes “amazighs”, descendant d’un Roi cananéen, avec bien sur le soutien biblique et coranique de tout les adorateurs de EL qui veulent absolument donner une origine juive à notre civilisation, mais nous resterons à jamais des Libyens et notre identité ne disparaîtra jamais en dépit de toute leur propagande, car la tradition est oral et Libye est en chacun de nous, comme la foi en Anzar (Poséidon), Dieu de l’eau et de la vie.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.