«

»

Mai 04 2017

Photo du profil de Ayour Atlas

Imprimer ce Article

L’idéologie vegan la nouvelle arme de l’adamisme

 

En Israël, pays souche des croyances adamiques, le nouveau culte du végétalisme, version radicale du végétarisme, draine de plus en plus de fidèles au point d’être reconnu par l’armée.

Les végétaliens (ou vegans en anglais), non seulement ne mangent pas de viande, mais, à la différence des végétariens, rejettent le lait, les oeufs, le miel et tous les aliments provenant du règne animal. Beaucoup d’entre eux en font autant un mode d’alimentation qu’un mode de vie et refusent de se vêtir de cuir et d’utiliser des cosmétiques testés sur des animaux.

Or “4% des Israéliens se déclarent vegans, c’est le pays le plus végétalien au monde“, affirme Omri Paz, organisateur du festival “Vegan Fest”.

Cette grand-messe végétalienne a attiré 15.000 personnes le 13 octobre à Tel-Aviv parmi les stands de hot-dogs à base de petit pois, de chawarmas de tofu, et de goulashs de seitan, un substitut de viande à base de protéine de blé.

Le stand le plus visité est celui de Domino’s Pizza. Le géant américain de la pizza à domicile a lancé en 2013 en Israël sa première version mondiale de pizza gratinée au fromage de soja et dit en avoir vendu 300.000 depuis.

C’est à Tel-Aviv l’avant-gardiste que le végétalisme suscite le plus de vocations. L’un de ses plus célèbres restaurants, le Nanushka, un bistrot bobo connu pour ses grillades arrosées à la vodka dans une ambiance festive a soudainement annoncé sa conversion en février et a complètement remanié sa carte.

Au même moment, la militante végétalienne Tal Gilboa, candidate à la très populaire version israélienne de l’émission de téléréalité “Big Brother”, transformait le show en tribune quotidienne pour la défense des droits des animaux. Le public l’a déclarée vainqueur.

Même l’armée, miroir de la société israélienne devant lequel passe toute la jeunesse masculine et féminine du pays, propose désormais à ses soldats des bottes sans cuir et leur offre un petit pécule pour acheter des aliments de substitution.

Facebook regorge de groupes dédiés à la communauté vegan israélienne. Celle-ci se décline en sous-groupes, comme les “Vegays” pour les homosexuels végétaliens, les “adolescents végétaliens”, qui militent pour des menus adaptés à la cantine.

 

Tal Gilboa est la gagnant de HaAh HaGadol, la sixième saison de la version israélienne du reality show Big Brother . Elle est une militante végétalienne et militante des droits des animaux, porte étendard de l’idéologie vegan en Israël.

 

 

Gary Yourofsky le porte parole juif de l’idéologie vegan dans le monde.

 

 

Gary Yourofsky est né dans une famille juive à Detroit, Michigan aux États-Unis. Il a grandi à Oak Park. On reconnait Yourofsky à « un tatouage géant de lui-même, portant un masque et tenant un lapin, couvrant la plupart de son avant-bras droit ».

Dans une interview en 2013, Yourofsky s’est décrit comme étant un «troublemaker» au lycée. Il a rappelé qu’il ne s’était inscrit à aucune classe de mathématiques au cours des quatre années entières, en défiant délibérément les exigences prouvant ainsi son anarchisme et son esprit adamique irrationnel. À la fin de sa dernière année, il a contesté la principal pour le retenir, mais elle a approuvé son diplôme à la place. Son site indique qu’il détient un baccalauréat en journalisme de l’Université d’ Oakland et un diplôme de radiodiffusion de Specs Howard School of Media Arts et, en novembre, il a annoncé qu’il était maintenant à l’écart de l’activisme.

En réalité ce qu’il faut comprendre de ce personnage c’est sa profonde nature à défier la logique officielle et son goût pour l’anarchisme, ne considérant pas l’ordre social comme une condition sine qua none à la vie en société. En effet Gary est loin d’être un homme de principe et n’hésite pas à ruiner des industriels de l’agro-alimentaire pour faire valoir ses idées, comme lors de ses opérations vegans qui consistaient à libérer le bétail d’une usine, ou d’autres actions faisant étrangement rappelé les altermondialistes et green-peace. Ceci n’est pas une coïncidence, mais bien au contraire l’émergence d’une mouvement qui depuis des dizaines d’années gangrène le monde et se présente dans la bobosphère comme l’élite de demain, engagé, pour la non-violence, contre le fascisme et tout autre idée racialiste, même animale, car pour eux l’animal est l’égal de l’homme. Ainsi bien qu’ils essayent de balayer tout les codes moraux du monde, jouant les agents de la mondialisation et appelant à toujours plus d’égalitarisme aussi absurde soit-il, ces gens obéissent à une logique, une ligne idéologique et à des idéologues.

 

C’est bien de la bouche du Rav Dynovisz que nous apprenons que l’homme est un « sous animale ».

 

Voir vidéo ci-dessous :

 

 

 

 

 

Ainsi il faut le savoir, les anciennes religions sont des héritières de la religion libyque des Atlantes, celle-ci était profondément végétarienne, bien sur la religion phénicienne (proto-judaïque) et hindou n’ont pas totalement interdit la consommation animale, mais ont gardé une partie de ces interdit alimentaire, cependant ces interdits vont être bravé à travers les âges jusqu’à donner l’islam rejetant uniquement le porc et finalement le christianisme qui abolit tout cela en bon religieux adamiques pervertisseurs de la vrai religion. Aussi le culte du porc est à l’origine de son interdiction, c’est un animal originaire de Méditerranéen orientale (Phénicie) et semble être à l’origine du mouvement vegan mondial.

C’est donc face aux dernières découvertes rabbiniques, que la relecture de la bible est devenu la base de l’idéologie vegan, car ainsi selon eux « Dieu » (El) n’aurait pas encouragé la consommation animal puisqu’il s’agit d’une créature intelligente et donc qui n’a pas été faite pour être consommé. A cela s’ajoute que la consommation végétale est par nature la plus saine des alimentations. Pourtant il est faux de pensé que le végétalisme est né de ces découvertes théologiques, même si celle-ci on influencé l’idéologie vegan en Israël, elle n’en est pas l’origine puis que depuis déjà très longtemps il y avait des juifs végétariens et parmi les personnages les plus célèbres.

 

 

Bien sûr comme nous l’avons décris précédemment le mode de vie végétarien n’a rien de juif ou d’adamique, c’est bien au contraire un mode de vie atlante, libyen, puis méditerranéen et finalement hellénique, car c’était bien le régime alimentaire des spartiates et des grands philosophes athéniens. Cependant cela n’était pas un mouvement ou une idéologie politique, c’était juste un rejet du mode de vie bourgeois des gens qui exploitaient le travail du prolétaire, s’engraissait et vivait dans la peur absolu du combat, chose évidement contraire à l’éthique et aux moeurs méditerranéenne.

 

Mais les adamiques d’Israël ne se prive pas de viande animal dans un soucie philosophique ou nutritionnel, mais bien pour servir un projet politique, celui d’imposer l’interdiction du porc au monde entier sans que cela soit perçu comme une sémitisation de la planète et cela passera comme une lettre à la poste. La avenir de ce projet est capital, car le juif ne peut consommer de fromage avec la viande, de fruit de mer et bien d’autre interdit alimentaire qui font de l’idéologie vegan un moyen de vivre à la façon barbare (anglosaxonne) sans pour autant renier sa religion. Ainsi désormais finit le kasher, le juif pourra vivre en Occident sans se faire remarquer, il pourra aussi être un profond intégriste religieux sans que cela se voit de manière flagrante, ainsi se ne sera plus au juif de s’adapter au monde, mais au monde de s’adapter à lui. La raison de ce projet est la diaspora juive et les juifs venant vivre en Israël, il fallait trouver un moyen de les intégrer au projet juif messianique sans que cela soit suspect et contraignant, nous avons donc devant nous le nouveau juif 2.0, le vegan.

 

Nous ne voulons pas être omnivore même si nous ne rejetons pas totalement la consommation animale, chez Maroc Atlantis nous projetons de créer un projet biologique, écologique et libyque dans un futur proche. Cependant d’ici là nous appelons à rejeter la religion vegan qui est à l’instar de l’athéisme et de l’anarchisme un sous-mouvement de l’adamisme juif (judaïsme).

Ainsi l’objectif de cette article n’est pas d’appeler les gens à manger de la viande pour combattre l’adamisme ou à renoncer à leurs aspirations végétalistes, mais a prendre conscience de la machination vegan, à rejeter cette idéologie pour devenir de simple végétation comme leurs ancêtres atlantes, libyens, méditerranéens, à l’instar de Pythagore ou Platon.

 

 


 

Source :

Israël, le pays où les végétaliens sont rois

Lien Permanent pour cet article : http://marocatlantis.org/lideologie-vegan-nouvelle-arme-de-ladamisme/

%d blogueurs aiment cette page :