Fév 19 2016

La manipulation aryaniste des Néopuniques

iranians_boys
Enfants iraniens publié comme étant chleuhs sur le web.

 

Cette article est une mise en garde adressé à tous les Atlantes militants pour l’identité des peuples de l’Atlas, depuis déjà un moment nous remarquons de nombreuses photos qui circulent, censé représenter nos enfants alors qu’en réalité il s’agit bien d’une propagande frauduleuse. Nous avons donc l’obligation de vous faire part de cette machination qui ne date pas d’hier, mais semble avoir atteint un niveau de cynisme inégalé à ce jour.

 

1. L’aryanisme en Europe :

 

Affiche de propagande nazie pour imposer leur supériorité raciale au reste de l’Europe.

L’aryanisme est un mouvement bien connu en Europe avec le nazisme qui au siècle dernier a marqué le continent  par son idéologie racialiste axé sur la supériorité de l’homme pâle dit “blanc”, il s’agit de l’homme aryen, le type caucasien de préférence blond aux yeux bleus, cette anthropologie des races est né d’un complexe des populations scandinaves dite “indo-européenne” (en réalité indo-aryenne car leurs origines sont en Asie et non en Europe) vis à vis de leurs anciens maîtres romains qui leur ont imposé leur domination via le christianisme. C’est d’ailleurs pour cela que Hitler était un ennemi acharné du christianisme au point de souhaiter l’islam en Europe (l’ennemi de mon ennemi est mon ami), dans cette stratégie nazie il y a cette vieille rancune des Barbares humiliés par Rome, mais surtout un paganisme renaissant depuis l’époque du suédois Olof Rudbeck qui n’est autre que l’idéologue fondateur du nationalisme et du racialisme nordique. Hitler a reprit les idées de Rudbeck au point de se croire atlante, hors nous le savons les Atlantes dont parlent les anciens Grecques sont les habitants de l’Atlas, càd les Chleuhs, mais à l’époque de Rudbeck la volonté de rejeté en partie la domination biblique et l’affiliation à Adam comme patriarche ultime de l’humanité à conduit les penseurs aryanistes à faire de la Suède l’Atlantide et l’origine racial pur de l’homme atlante d’origine, une fois cette pseudofierté retrouvé via un bricolage historique des plus éphémères, il s’agisait d’imposer cette idéologie national atlantiste au reste de l’Europe, le nazisme va en être le champion. Le but des nazies va donc être d’inverser les pôles, l’homme méditerranéen brun autrefois maître de l’Europe doit être complexé au point de vouloir être pâle et blond et ainsi être réduit à un rang inférieur, certains penseurs aryanistes vont allé jusqu’à faire croire que le méditerranéen n’est qu’un métisse (batard) entre un aryen et un nègre, hors ce schéma va de plus en plus s’imposer en Europe au point de créer un complexe nouveau chez les Méditerranéens et nourrir les mouvements pseudo-historiques naissant qui impose par exemple le faite que l’Egypte est d’origine caucasienne et pareil pour la Grèce et leur Dieux, ceci marche car en effet les Méditerranéens ne se sont jamais vraiment remit de la seconde guerre mondiale et vivent dans un paternalisme de l’Europe du Nord, tant tôt financier que culturel et religieux car aujourd’hui l’idéologie anti-catholique a prit le pas et l’athéisme venu du Nord s’impose partout via le soutien des établissements scolaires publiques qui nourrisse le sentiment anti-chrétien et le darwinisme.

2. Race aryenne en Libye :

 

En Libye (Afrique du Nord) nous sommes de race méditerranéenne, cependant nous avons des races étrangères chez nous, il y a des blonds, des hommes aux yeux bleus, des roux et même des gens à la peau pâle. Tout ceci vient du faite que nous avons connu de nombreuse invasions, toutes repoussés comme à l’accoutumé, néanmoins les descendants des Vandales Barbares peuplant encore la Tunisie et une partie de l’Algérie mélangé aux populations autochtones. La traite caucasienne aurait aussi participé à entretenir la présence de la présence caucasienne en Libye, la renaissance fut une époque de grande piraterie en Libye, à tel point que beaucoup d’anciens esclaves anglosaxons se sont convertie à l’islam, l’un est le célèbre Barberousse de Sicile qui deviendra Bey de la Cité-Etat d’Alger, l’autre est un célèbre américain devenu musulman et pirate à Chella (Salé); on sait par exemple que la ville d’Alger était à un quart constitué d’esclaves caucasiens. La Libye étant converti depuis des siècles à l’islam, la religion dominante même après l’exclusion des Arabes du pouvoir ne dispose d’aucune économie viable et base ses finances uniquement sur le commerce d’esclave, ceci va conduire nos régions à devenir de véritable plaque tournante d’un marché aux esclaves à l’échelle mondial, revente d’esclave caucasien à l’Europe, rachat d’esclave pour repeupler les régions pillées par les sultans dominants, bref nous sommes loin d’un pays traditionnel avec une culture et une race. Pourtant nous savons que ce cosmopolisme des grandes villes islamiques avait ses limites, dès que nous allons plus dans le pays profond, plus on remarque le changement, la véritable race libyenne c’étant replié dans l’Atlas et le désert. Dans l’histoire de la Libye les côtes du Maghreb on toujours été des hauts lieux des occupations étrangères et donc dans le cas phénicien par exemple des régions peuplé de métisse libyco-punique, ainsi la côte n’a jamais été représentative de la race autochtone, mais des cités cosmopolites subissant les assauts de divers envahisseur jusqu’à l’arrivé de véritable royaumes libyens impériaux et solide comme les Almohades (Chleuhs du Haut Atlas, Mesmoudas) qui ont chassé les Normands (descendants des Vikings) de la Tunisie, on leur doit le faite que la Tunisie soit encore de race libyque à notre époque.

Dans la culture local nous n’avons aucun récit ou tradition oral qui parle de fierté aryenne ou de race de blonds, mais nous avons le culte de la blancheur qui vient du judaïsme, la mythologie biblique parle de Cham l’enfant de Noé qui aurait été maudit après avoir eu des attouchements sexuels avec son père ou se serait moqué de sa nudité après un état d’ivresse, cette malédiction le rendit noir, cette peau sombre qu’on reconnait chez les Ethiopiens et qui est évidement une reprise du mythe les concernant de Phoébos (Phébus) et détourné par une élite rabbinique attaché à la race sémite, mais on peut parler aussi des Ashkénazes et des Khazars; ces derniers sont des juifs caucasiens de la région du Caucase qui semble avoir beaucoup influencé l’identité juive au point d’incarné l’être pur, car nous l’aurons comprit dans la tradition biblique la blancheur est un signe de pureté et de proximité avec le Divin. Ce racialisme biblique conduit à créer un complexe chez les Libyens de race méditerranéenne (brune) qui considère la noirceur comme une malédiction, d’ailleurs la généaologie juive fait descendre nos ancêtres d’un certain Mazigh qui est le descendant de Cham le maudit dans la mythologie biblique. Cette peur de la noirceur s’explique aussi dans les écrits de Moïse Maïmonide, qui avec d’autre talmudistes juifs est le pionnier dans cette théologie.

 

« Leur nature est semblable à celle des animaux muets, et selon mon opinion, il n’atteignent pas au rang d’êtres humains ; parmi les choses existantes, ils sont inférieurs à l’homme mais supérieurs au singe car ils possèdent dans une plus grande mesure que le singe l’image et la ressemblance de l’homme ». 

 

Partant de cette idéologie biblique beaucoup de Libyens vont préférer la blancheur à la noirceur, ce qui va conduire les mouvements berberistes actuelles à louer la blancheur, jusqu’à en faire la race souche de l’identité libyenne. Il faut préciser que chez nous la haine du nègre a toujours eu quelque chose de religieux et de mystique, en voilà la source, mais jamais nous n’avons eu de haine pour la race caucasienne, c’est ainsi que né à l’époque moderne postcolonial la vénération pour “la berbère pâle”.

 

3. L’aryanisme des mouvements néopuniques :

 

Image de propagande aryaniste diffusé par le mouvement néopunique amazigh.

 

Notre époque contemporaine rencontre un grand péril, celui de la racialité libyque. Que signifie être de race libyque? Globalement le type méditerranéen qui peuple la Libye d’Ouest en Est est de peau souvent mate ou semi-mate, le type dit “maghrébin” est facilement identifiable et majoritaire, pourtant avec la naissance du panarabisme (invention coloniale judéomaçonnique) a fait que beaucoup de Libyens se sont dit être “arabe”, cela a entretenu la mystification raciale au point que, méditerranéen équivaut à être arabe et donc la racialité libyenne a été oublié voir rejeté jusqu’à un certain moment. La renaissance libyenne commença avec la légendaire résistance chleuh à l’occupant français soutenu par le régime arabe corrompu, tout le monde retiendra le proverbe atlante comme symbole de fierté racial “han ahrab origa gomak a’achelhey” (attention l’arabe n’est pas ton frère oh toi le chleuh), la trahison des Arabes qui se sont alliés au régime colonial français à créer une prise de conscience encore plus forte que celle autrefois connu lors des révoltes tribales, les gens étaient enfin conscient d’être différent mais de manière profonde. Viendra ensuite le mouvement néopunique amazigh qui cherchera à récupéré la frustration de l’échec atlante à vaincre la France et ses armées de goumier vendu et de l’armée fantôche marocaine. Le mouvement néopunique va séduire les Atlantes (Libyens Occidentaux) au point de lui redonner une nouvelle identité qui soit à la fois acceptable pour les colonisateurs arabes et français, tout en créant une unité virtuelle avec les différents peuples de Libye (Afrique du Nord). C’est là que commence l’identité néopunique, nous sommes les fils de Mazigh comme l’ont toujours dit les Arabes mais en plus de cela la racialité est écarté pour nous donné une souplesse d’assimilation, c’est là que vient l’idée d’une berberité laïque, peu à peu les penseurs de ce mouvement sont des étudiants, des professeurs, des fonctionnaires et tous sont formé par l’idéologie française qui consiste à écarté ce qui fait le fondement de l’identité libyenne, les croyances et la race. Basé en France et parrainé par un ancien militaire normand proche de De Gaule le mouvement prend souche chez les Barbares et de là émergera le drapeau et l’alphabet néopunique, ceci donnera naissance à un mouvement très enraciné en France et donc séduit par l’idée de racialité libyenne blanche, beaucoup de ces dirigeants épouseront des françaises et certain verront dans le AZA (symbole sur le drapeau néopunique) un symbole runique qui renvoi à la culture aryenne barbare implanté en Kabylie lors de la domination vandale au 5eme siècle.

De ce mouvement fortement influencé par la France va naître une volonté franco-kabyle de créer une nation à l’image de la France, avec un Etat laïque comme la France fortement influencé par la religion juive et humaniste (maçonnique), rappelons que le président de la Kabylie vivant en France avait rencontré le président d’IsraEL de l’époque et a dit “nous voulons que la Kabylie soit la petite soeur d’IsraEL” donc tout est dit. Ensuite même si le M.A.K ne représente pas l’ensemble des militants néopuniques (amazighs), il reste la voix officiel et impose ses idées à la majorité silencieuse passive. C’est dans cet environnement fortement influencé par la France humaniste (maçonnique) que va se créer un mouvement pseudo-libyque qui n’aura de cesse que de pervertir l’identité libyenne en disant par exemple qu’ils sont les “hommes libres” ou “païens” en référence toujours à l’idéologie française de liberté, mais aussi à la religion des anciens vandales établit en Kabylie. D’ailleurs les descendants de vandales sont nombreux en Kabylie ce qui créer justement un choque identitaire majeur, beaucoup se reconnaisse plus en la France qu’en un Etat méditerranéen ou arabe. Les Français eux-même reconnaissent les Kabyles comme étant leur frère et leur voue une préférence sans borne au reste des Libyens autochtones du faite de leur ressemblance raciale. Les anciens militaires français en Kabylie disait de ne pas toucher les Kabyles car ces derniers sont leurs frères. On retrouve pareil chez Hitler une certaine sympathie pour les Kabyles qu’il voit comme étant des descendants de la race aryenne. Du côté kabyle cette sympathie est exploité, premièrement par la mise en avant de la robe moderne kabyle qui est l’invention d’une bonne soeur française, deuxièmement par la mise en avant systématique de photo à travers le web de femmes kabyles typés blondes ou à la peau pâle, l’idée étant évidement de séduire le Français, mais aussi de montrer leur “non-arabité”. Cette fierté de la blancheur comme nous l’avons dit plus haut renvoi aux croyances juives, mais aussi à un attachement presque religieux à la France, car en effet le kabyle cherche à être français avant tout et non à être un véritable libyen, bien sur ceux qui sont de race aryenne ne peuvent évidement prétendre à être libyenne (berbère), ceci rend compliqué toute démarche contraire, ainsi nous avons de plus en plus de photo d’enfants, de fillette, de femmes dite “berbères” (libyennes) qui sont utilisé à travers le web, mais qui ne sont en réalité qu’une tromperie médiatique. Aujourd’hui beaucoup de Libyens (Berbères) sont convaincu à cause de cette idéologie d’être des arabes et que la véritable race libyenne est d’origine scandinave (caucasienne) et de ce fait seul les habitants de la Libye qui sont pâles ou blonds sont des authentiques autochtones. Nous devons évidement cela à un mouvement né au mauvais endroit, au mauvais moment et dirigé par des descendants de Vandales.

4. Les photos manipulatrices :

 

Enfant kurde

Enfant kurde

La manipulation médiatique a commencé tout doucement avec des photos de femmes kabyles blondes, peu à peu sont venu s’ajouter à cela des photos de femmes afghanes, kalash, iranienne, kurdes, pakistanaise, bref tout ce qui vient du pays d’origine des indo-aryens (nord de l’Iran). On y voit une volonté de nous imposé l’idée que nos origines sont lié à celle des indoaryens, aussi le faite que les Kurdes sont nos frères, mais avant tout de faire de la propagande avec des fillettes blondes et des garçons aux yeux bleus, ces photos sont célèbre à travers le web et personne ne s’en ai jamais offusqué jusqu’à ce jour. Nous avons aussi des photos d’enfants pauvres utilisé pour faire du misérabilisme sur les enfants de l’Atlas pour appelé à la révolte sous le drapeau néopunique, ces photo exploite la tristesse de notre peuple et joue avec nos coeurs en tout impunité, sauf que si nous faisons un peu de recherche on découvre qu’il s’agit d’enfant syrien kurde, ceci est bien sur une machination visant à soulever nos populations et témoigne du profond méprit pour nos enfants qui eux sont sans arrêt utilisé par servir le néopunisme. Tout ceci renvoi à une volonté d’imposé l’idée que nos origines sont indoaryenne à l’instar du peuple kalash vivant en Afghanistan et luttant contre les Afghans islamisés, le parallèle est fait et pareil en ce qui concerne la lutte des Kurdes contre l’Etat de l’Islam, ce qui explique les très nombreuses photos d’hommes, de femmes et d’enfants kurdes et kalash utilisés sur les réseaux sociaux par les Néopuniques (Amazighs).

Exemple, voici une photo qui a été diffusé sur les réseaux sociaux comme étant un enfant atlante (chleuh) pauvre sans chaussure :

 

enfants_kurdes
Enfant kurde avec des sacs plastiques comme chaussures.

En réalité il s’agit d’un enfant kurde et pour s’en apercevoir il faut juste faire un peu de recherche sur google. Il existe beaucoup de photos qui circule sur le web titré “la souffrance des enfants berbères” pour séduire les amateurs du misérabilisme, évidement les vrais Atlantes (Chleuhs) ne tombe pas dans ce genre de propagande, mais le mouvement néopunique (amazigh) est reconnu par delà les frontières et soutenu (patronné) par la France, donc un mensonge devient une vérité quand il est répété plusieurs fois à la masse (média de masse). Nous devons nous méfier de cette propagande et nous appelons tout les Atlantes à faire des recherches sur les photos frauduleuses qui circule, pour cela rien de plus simple, il faut faire une recherche image sur google.

 

google1

 

 

Voici un panorama d’images frauduleuses que nous avons trouvé sur le web qui sont censées représenter des enfants libyens (berbères) alors qu’il s’agit en réalité de kurdes, iraniens, afghans, pakistanais etc… Nous rappelons que le faite que nous soyons des pays tous converti à l’islam joue énormément sur le style vestimentaire et donc facilite l’amalgame, surtout à une époque où certain se disent encore arabes ou descendant de yéménites (voir Ibn Khaldoun). Aussi en Iran il existe des maisons semblable à celle en terre de chez nous dans l’Atlas, cela conforte l’illusion et bien sur comme nous l’avons souligné la propagande aryaniste kabyle dut au faite des nombreux faux-libyens blonds résident chez eux, tout ceci a permis de faire croire à une racialité fictive inventé de toute pièce pour affilier nos peuples aux indo-aryens.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aussi nous tenons à faire nos excuses à tous nos lecteurs et nos militants pour avoir diffusé ces photos d’enfants en croyant par méprise qu’il s’agissait de libyens (berbères), notre vigilance c’est accrus, nous retenons une grande leçon de ce qui c’est passé et bien sur notre confiance au mouvement néopunique (amazigh) n’est plus éteinte, elle est exclu à tout jamais de nos esprits. Nous espérons à tout ceux qui lirons cet article qu’ils en feront de même, car nous devons rejeter tout mouvements frauduleux qui joue avec l’identité libyenne.

Lien Permanent pour cet article : https://marocatlantis.org/la-manipulation-aryaniste-des-neopuniques/

%d blogueurs aiment cette page :